Top 3 des investissements à faire en 2020 pour vos futures années

Depuis quelques temps, on nous parle du monde de demain, qui doit être meilleur que celui d’avant. Cet avant/après a pour référence la crise du Covid-19 qui nous a valu deux mois et demi de confinement.

Pour ma part, je trouve que ce monde d’après ressemble toujours au monde d’avant, et que par certains côtés, il est même pire. Loin de moi l’idée de vouloir faire dans le conspirationniste, mais je trouve qu’il y a quand même une régression de nos sociétés, et avec ce que nous avons traversé, le mot effondrement me semble justifié.

Mais nous verrons ce que l’avenir nous réserve. Pour ma part, j’ai déjà fait mon choix.

Alors, que ce soit dans une optique de placement ou de résilience, voici les trois investissements que vous devriez faire dès aujourd’hui : l’or, l’argent-métal et le bitcoin.

Une dernière précision : ces trois investissements sont accessibles à partir de quelques dizaines d’euros, ils sont donc à la portée de tout le monde.

Par contre, veillez bien à faire en sorte que ce type d’investissements vous correspondent, et n’oubliez pas que vous pouvez avoir aussi bien une perte qu’un gain, comme dans tout investissement.

 

Considérations monétaires et historiques

Si le bitcoin est une invention récente (mais révolutionnaire), l’or et l’argent-métal ont traversé les millénaires.

Ce sont les plus anciennes références commerciales, et l’or et l’argent-métal ont toujours été utilisées comme monnaies d’échanges. Les biens et services s’échangeaient contre de l’or et de l’argent. Une pièce d’or ou d’argent avait une valeur faciale égale à son poids d’or ou d’argent.

Un pays, une nation, une institution, une personne avait ainsi une légitimité reconnue en fonction de la quantité d’or et d’argent qu’elle possédait. Et la confiance qui lui était accordé en affaire dépendait également de sa fortune.

Puis il s’est passé plusieurs choses.

Les pièces de monnaies ont été diluées : les pièces n’étaient plus en or pur ou en argent pur, mais fabriqué dans un alliage d’or ou d’argent mixé avec un autre métal. Ainsi, la valeur faciale de la pièce était différente de sa valeur réelle en or ou en argent. Par la suite, l’or et l’argent ont tout simplement disparu des pièces. Aujourd’hui, une pièce d’un euro n’a de valeur que parce que tout le monde croit au système monétaire en place. Mais quand les individus cessent de croire en la valeur d’un système monétaire, c’est l’effondrement.

L’histoire est pleine d’exemples d’effondrements de systèmes monétaires qui ont cessé d’exister car les individus avaient cesser de croire en eux : l’assigna de la révolution française, les marks de la république de Weimar …..

En parallèle de la dissolution de la valeur de la monnaie, la monnaie scripturale a été inventée : lettres de change, puis chèque et enfin monnaie informatique. Aujourd’hui, votre argent est informatique, sur votre compte en banque.

La monnaie scripturale a été mise en place pour des raisons de praticité : l’or et l’argent, c’est bien en petite quantité, mais pour de gros achats, il était délicat et dangereux de transporter la valeur réelle de ce dernier en or et argent.

Et avec la monnaie scripturale est venue “la fausse monnaie”. Le terme n’est pas bien choisi, mais c’est pourtant ce qui s’en rapproche le plus.

Avant la monnaie scripturale, lorsqu’un banquier prêtait de l’argent ou de l’or, il prêtait réellement (en espèces sonnantes et trébuchantes) de l’or et de l’argent. Il devait donc avoir en stock l’or et l’argent pour le prêter.

Mais avec la monnaie scripturale, si vous aviez en stock 10 unités d’or par exemple, vous pouviez prêter scripturalement 12 et demander à être rembourser de 15.

On pouvait donc créer scripturalement de la monnaie qui n’existait pas. Et c’est toujours le cas aujourd’hui, mais à l’échelle mondiale.

Gardez cela à l’esprit : il y a plus de monnaie scripturale en circulation aujourd’hui que ce qu’il est réellement possible de rembourser à leur propriétaire.

Ainsi, si tout le monde voulait au même moment retirer son argent de sa banque, cette dernière serait incapable de satisfaire tout le monde.

Et pour cause, votre argent n’existe pas.

Ceci étant dit, le fait que votre argent n’existe pas tient aujourd’hui à une date particulière : le 15 août 1971. Ce jour-là, Richard Nixon met fin aux accords de Bretton Woods, qui assuraient la convertibilité du dollar en or.

Depuis que le dollar n’a plus son équivalent en or, les États-Unis ont créé les dollars dont ils avaient besoin pour mener leurs politiques intérieures et extérieures. Les autres pays n’ont pas tardé à faire de même.

Ainsi, les pays ont créé plus d’argent que ce qu’il n’avait d’or dans le coffre de leur banque nationale.

Depuis 1971, plusieurs crises ont eu lieu : choc pétrolier de 1973, krach boursier de 1987, bulle internet de 2001, crise des subprimes de 2008, sans parler des attentats, guerres locales, invasions, guerres commerciales et autres mouvements propres à déstabiliser l’économie. Sans compter les crises sanitaires, écologiques et le réchauffement climatique qui sont de plus en plus fréquentes.

Et à chaque fois, la solution qui est appliqué est la suivante : on crée de la monnaie, encore de la monnaie, toujours plus de la monnaie.

Mais cette monnaie n’a aucune valeur, à part celle que l’on lui donne. Un billet de 10 euros n’a une valeur de 10 euros parce qu’il est admis par tous que cela permet d’acquérir pour 10 euros de biens et services.

Mais est-ce sa vraie valeur ?

Un exemple tout simple, les valeurs présentées ici servent uniquement à la démonstration.

Prenons un pays, qui possède de l’or dans les coffres de sa banque nationale

Ce pays a un euro de monnaie par gramme d’or dans son coffre : 1 E pour 1 O

La valeur du gramme d ‘or est donc de 1 euro et 1 euro permet d’obtenir 1 gramme d’or.

Une crise survient, le pays imprime plus de monnaie et multiplie la monnaie en circulation par 5. Il a donc 5 euros en circulation par gramme d’or : 5 E pour 1 O

La valeur du gramme d’or est donc de 5 euros et 1 euro permet d’obtenir 0,2 gramme d’or.

Plus un pays imprime de la monnaie, moins sa monnaie à de la valeur.

Cette monnaie continue à exister uniquement parce que les personnes lui accordent une certaine valeur pratique, et ont confiance dans cette valeur et dans le système qui emploi ladite monnaie.

Ainsi, si le cours de l’or et de l’argent grimpe, ce n’est pas parce l’or ou l’argent ont plus de valeur, c’est parce que les monnaies en ont de moins en moins.

Ainsi, plus le temps passe, moins nos monnaies ont de la valeur.

Il est donc intéressant de transformer une partie de vos euros en or, en argent ou encore en bitcoin. Le montant exact est à votre discrétion et de votre responsabilité, mais vous y aurez forcément un avantage :

 

  • si le système se maintien et que l’or et l’argent continue de grimper, vous aurez une belle plus-value.

 

  • si le système économique se casse la figure, vous aurez toujours de l’or et de l’argent qui vous servirons à acheter des denrées de premières nécessitées et à continuer à vivre.

 

  • si rien ne bouge, et que la crise semble vraiment derrière nous, vous revendrez votre or ou vous le garderez pour la prochaine crise.

 

Mais la valeur de l’or et de l’argent est obligé de monter : ces deux métaux sont utilisés dans l’industrie, sont de plus en plus rares et durs à extraire et sont de plus en plus consommés.

Rien que le principe de l’offre et la demande va conduire à l’augmentation de leur prix.

 

Investir dans l’or et l’argent-métal

L’or est le plus connu des métaux précieux, utilisé depuis le début du commerce, et dont la valeur reste stable au cours des millénaires.

Ainsi, un même produit a toujours eu la même valeur en or au cours du temps :une vache valait environ 30 g d’or en Égypte antique, et vaut environ 30 g d’or aujourd’hui (1500 à 2000 euros).Un bon vélo valait environ un Napoléon Or de 20 F au début du 20ème siècle et un bon vélo vaut aujourd’hui environ 280 euros (soit un Napoléon).

Cela se vérifie systématiquement, avec quelques variantes en fonction de la situation historique.

L’or est donc un gage de sécurité et de stabilité de votre patrimoine… de même que son complice : l’argent-métal.

Le terme argent-métal est utilisé pour ne pas le confondre avec l’argent monnaie (nos billets et pièces actuels). Historiquement, l’argent-métal permettait d’avoir une monnaie qui servait pour les achats du quotidien.

Seulement, de l’or et de l’argent-métal, il y en a sous toutes les formes : pièces, lingot, bijoux,  … avec les problèmes de sécurité que cela peut poser, et les problèmes d’imposition.

Heureusement, il existe une solution toute simple et sécurisée : la VeraCash.

Il s’agit d’un compte (et de sa carte bancaire), adossés aux métaux précieux, qui fonctionnent comme dans un banque traditionnelle.

A ceci près que lorsque les cours montent (ce qui est l’objectif ici), votre compte augmente. Vous pouvez donc payer vos achats avec les plus-values.

Et si les cours baissent me direz-vous? Et bien, c’est le moment pour renflouer votre compte, en attendant la prochaine hausse.

Les tarifs sont transparents, les conseillers toujours disponibles, et la société, solide et fiable, opère depuis 2012.

Pour ma part, j’en suis très content. C’est un moyen simple, sûr et rapide d’investir dans l’or et l’argent-métal.

Si vous le souhaitez, contactez-moi en privé pour bénéficier d’une réduction de frais sur votre premier dépôt.

 

Investir dans le bitcoin

Il fait couler beaucoup d’encre, est critiqué en bien ou en mal et beaucoup de rumeurs tournent à son propos. Voici quelque considération sur le sujet.

Le Bitcoin (avec une majuscule) est un protocole de paiement (la fameuse blockchain), dont la devise (la monnaie) est le bitcoin.

Le bitcoin est la monnaie virtuelle le plus connue et la plus utilisée. Cette monnaie et ce protocole de paiement sont totalement différents des protocoles et monnaies classiques:

Le Bitcoin est libre et indépendant,il ne dépend pas d’un Etat ou d’une banque.

Le bitcoin n’a pas de valeur stable. C’est l’usage économique qui en fait sa valeur. Il existe donc un marché de change pour acheter et vendre du bitcoin.

C’est l’offre et la demande qui vont déterminer sa valeur. https://www.google.com/finance?q=BTCEUR

La sécurité du réseau Bitcoin est assuré par les ordinateurs qui sont connectés au réseau Bitcoin. Ceux-ci sont choisis aléatoirement dans le réseau. Tous les ordinateurs participent donc à la structure du réseau Bitcoin.

En dehors de toutes considérations techniques, l’échange de bitcoins fonctionne comme un échange de mail. Il n’y a d’utilisation de boite mail, mais un porte-monnaie.

Votre porte-monnaie génère une adresse de réception, que vous pouvez communiquer. Quiconque veut vous envoyer des bitcoins demande à son propre porte-monnaie d’envoyer X bitcoins à votre adresse de réception

C’est aussi simple que ça. Vous pouvez avoir autant d’adresses que vous le souhaitez.

Le porte-monnaie est un programme, soit installé sur votre ordinateur (ou sur votre smartphone), soit hébergé par d’autres, comme des sites web.

Les porte-monnaies communiquent entres eux via internet. Une partie du réseau se charge de vérifier la validité des transactions.

L’histoire du Bitcoin est incertaine et n’a pas pu jusqu’à maintenant être confirmée.

Cette monnaie virtuelle aurait été créée par Satoshi Nakamoto. Ce nom est soit lié à une personne, soit à un groupe de personnes.

Le Bitcoin aurait été conçu entre 2009 et 2010, mais le concept daterait de 2007.

Les bitcoins sont générés au fur et à mesure, par le réseau. Le nombre maximum de bitcoins en circulation sera de 21 millions. Il devrait théoriquement être atteint entre 2030 et 2035.

Le bitcoin est une monnaie qui se divise. Comme l’euro à ses cents, le bitcoin à ses satoshis.

Un satoshi est égal à 0,00000001 bitcoin.

Comme toute monnaie, le bitcoin sert à l’achat et la vente de marchandises (comme moyen de règlement), à passer d’une monnaie (par exemple l’euro) à une autre (par exemple le dollar) sans avoir de taxes de la part d’une banque (il suffit de vendre des euros contre des bitcoins et ensuite de vendre des bitcoins contre des dollars).

Le bitcoin peut vous permettre de faire ce que n’importe quelle monnaie permet, là où elle est acceptée.

De plus en plus de sites marchands acceptent les bitcoins en règlement, de même que des marchands ayant pignon sur rue. C’est une monnaie en pleine progression.

Pour connaître les marchands qui acceptent les bitcoins dans le monde, rendez-vous ici.

Vous pouvez également spéculer sur le cours du bitcoin: acheter puis revendre lorsque le cours augmente.

Il existe bien d’autres crypto-monnaie, mais le bitcoin est suffisant dans un premier temps si vous souhaitez investir.

Mais pourquoi investir dans le bitcoin ? Il s’agit ici vraiment d’un investissement, et nul ne sait à l’heure actuelle ce que l’avenir réserve à cette crypto-monnaie (ni aux autres). Il s’agit vraiment d’un pari sur l’avenir, aussi soyez vigilant.

Cependant, il y a plusieurs facteurs qui plaident en faveur du bitcoin :

  • sécurité : il faudrait pirater en même temps tous les ordinateurs connecté à la blockchain pour falsifier les transactions. Cela représente des centaines de milliers d’ordinateurs, voir des millions.

 

  • indépendance : la blockchain n’appartient à personne, et surtout pas à un pays ou une institution. Elle n’existe que par les ordinateurs qui la soutiennent, et qui sont dans les divers pays du globe.

 

  • transparence : toutes les transactions peuvent être vérifiées. Le nombre exact de bitcoins en circulation est connu et ne peut pas être manipulé.

 

  • loi du marché : le prix du bitcoin est fixé en fonction de l’offre et de la demande. Plus il y a de personnes à croire en lui et à l’utiliser, plus il prend de la valeur.

 

  • quantité limitée : il n’y aura en tout et pour tout que 21 millions de bitcoin. Ainsi, on ne pourra pas créer d’autres bitcoins comme le font actuellement les gouvernements et les banques centrales avec les monnaies dont ils ont la charge. Par ailleurs, les autorités ne pouvant pas détruire Bitcoin, le bitcoin ne peut disparaitre que par absence d’utilisateurs.

 

Le bitcoin est donc la monnaie du peuple par le peuple, de l’homme pour l’homme.

Le bitcoin est en ce moment dans une période transitoire : celle où sont statut de monnaie utilisable gagne du terrain et des adeptes.

Par ailleurs, le bitcoin est aussi une monnaie de spéculation, puisque soumise à la loi de l’offre et de la demande.

De plus en plus de personne voulant utiliser le bitcoin, sa valeur monte. Vous pouvez donc vous-même investir dans le bitcoin, avec un double objectif : vous en servir lorsque sa valeur aura grimpé et/ou les revendre avec une plus-value.

Un bitcoin coûte à l’heure actuelle plusieurs milliers d’euros. Fort heureusement, vous pouvez acquérir très facilement des satoschis.

Vous pouvez par exemple acheter pour 100 euros de satoschis. Pour ma part, j’utilise la plate-forme coinbase, qui est sécurisé et fiable. En passant par ce lien, vous aurez droit à un bonus sur votre achat.

 

Comme nous l’avons vu, le valeur de vos euros est de plus en plus diluée par nos gouvernements et notre banque centrale. Le système ne tient que parce que nous lui faisons encore confiance. Mais l’actualité tend à prouver que c’est de moins en moins vrai.

Je ne sais pas s’il tombera ou perdurera, mais soyez sûr d’une chose : ceux qui auront de l’or, de l’argent et des bitcoins s’en sortiront mieux que les autres.

A chacun de voir, et de prendre ses précautions et responsabilités.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *