Top 3 des principes de la réussite professionnelle

La réussite, c’est le Saint Graal professionnel. Que vous soyez salarié ou indépendant, artisan, commerçant ou libéral, la réussite professionnelle est symbole de réussite sociale.

Et ne vous méprenez pas: cela n’a rien à voir avec l’argent. J’ai été commerçant à mon compte pendant cinq ans, ainsi que trésorier puis président de l’association des commerçants de mon quartier pendant deux années. Une vrai réussite professionnelle et sociale! Pourtant, je gagnais moins que le smic.

Il faut donc différencier réussite et argent. Dans notre société, l’habit fait le moine.

Maintenant, notre but à tous est de faire en sorte que cette réussite professionnelle nous apporte une belle rémunération.

Pour réussir professionnellement, vous avez besoin de trois compétences essentielles: le savoir-faire, le faire-savoir et le savoir-être.

Le savoir-faire

C’est la plus évidente des compétences professionnelles, celle que tout le monde connaît et applique.

Le savoir-faire représente votre technicité, vos connaissances, votre pratique, votre professionnalisme, votre capacité à accomplir les tâches que l’on attend de vous.

Car oui, dans votre environnement professionnel, vous êtes attendu au tournant. Si vous ne savez pas faire votre métier, vous allez vite être sanctionné.

Que vous soyez employé ou à votre compte, réaction, anticipation et action entre en ligne de compte pour votre savoir-faire. Bien sûr, chaque métier a ses spécificités, ses contraintes, mais le savoir-faire représente votre capacité d’exécution de votre métier.

Vous ne pouvez pas réussir professionnellement si vous ne savez pas faire votre travail. Aussi, l’apprentissage de votre métier, votre maintenance à niveau et votre adaptation doivent constituer votre priorité.

Bien des personnes s’arrêtent à cette première compétence. Et c’est une erreur de leur part. Car pour réussir professionnellement, il faut plus que du savoir-faire : il faut du faire-savoir.

Le faire-savoir

Plus compliqué à mettre en place et à posséder, le faire-savoir est pourtant un élément indispensable à votre réussite professionnelle. Car vous pouvez bien faire les choses, être excellent au travail, si personne ne le sais, c’est peine perdue.

Autant les échecs sont très vite remarqués, autant les réussites sont rarement prise en compte. C’est normal de réussir et de s’acquitter de ses tâches dans le monde professionnel. Et bien vous devez aller au-delà de cette normalité.

Le monde du travail est une jungle, où chacun veut prendre le peu d’avantage qui s’offre à lui. Je ne vous dit pas de considérer vos collègues ou vos concurrents comme des ennemis à abattre, je vous dis juste qu’il faut faire en sorte que les bonnes personnes sachent qui vous êtes et reconnaissent à sa juste valeur votre savoir-faire.

Si vous êtes employé, parlez à votre supérieur régulièrement de vos progrès, de vos réussites, gardez des traces écrites de vos succès, constituez vous un dossier de faire-savoir. Lors d’une négociation future, vous aurez ainsi des arguments à faire valoir pour avoir gain de cause.

Si vous êtes à votre compte, organisez du bouche à oreille, faîtes de la publicité, développez un réseau, faîtes connaître votre entreprise. Dîtes qui vous êtes, ce que vous faîtes et pourquoi il faut venir chez vous. Vendez-vous auprès de votre clientèle.

Maintenant, que ce soit pour le savoir-faire ou le faire-savoir, il faut y mettre l’art et la manière. En effet, on ne peut pas faire n’importe quoi, il faut le faire bien et avec panache.

Le savoir-être

Quoi que vous fassiez dans votre vie professionnelle, il faut le faire avec un certain état d’esprit. C’est le fameux « mindset » dont on entend parler régulièrement.

Et comme on peut mettre tout et son contraire derrière le mot « mindset », je préfère vous parler de relations sociales. C’est ça le savoir-être : de la relation sociale.

Dans le monde professionnel, le relationnel est à prendre en compte. C’est le secret de la réussite, car il s’applique à travers le savoir-faire et à travers le faire-savoir.

Pourquoi croyez-vous que certains évoluent très vite, même s’ils ne sont pas les meilleurs. Pourquoi certaines entreprises cartonnent, alors que leurs produits sont moyens. Parce qu’ils ont compris l’intérêt des relations humaines et sociales.

Votre savoir-être va devoir transparaître dans votre savoir-faire et votre faire-savoir. On ne fait donc pas n’importe quoi avec ses collègues, ses supérieurs ou ses clients. On ne dit pas n’importe quoi, on contrôle ses émotions et son comportement.

Il faut s’adapter à eux, les comprendre, savoir comment ils fonctionnent, leurs motivations et aspirations. Il faut aussi s’adapter à votre environnement de travail et à la politique de l’entreprise, qu’elle soit votre ou pas.

C’est tout un jeu d’équilibriste entre vos objectifs professionnels et ceux des autres.

Choisissez-vous en premier, tout en respectant les autres.

Mettre en pratique les trois principes évoqués plus haut n’est cependant pas toujours chose aisée. Pour apprendre et développer vos savoirs, vous devez vous former continuellement, tout au long de votre vie professionnelle.

La formation professionnelle

Savoir-faire, faire-savoir et savoir-être ne sont pas des compétences innées. Et elles sont soumises à quantités de paramètres : évolution professionnelle, évolution technologique, baisse des moyens financiers, concurrence ou encore envies et aspirations personnelles.

Professionnellement, vous allez donc évoluer, et votre métier aussi.

Pour pallier à ces évolutions, il est indispensable de se former tout au long de son parcours. Cela permet de rester à la page, mais également de découvrir de nouveaux horizons.

Et pour se former, il existe de nombreux moyens. Et ils sont tous complémentaires.

Commencez déjà par vérifier si votre entreprise propose des formations internes. Cela lui permet de garder ses salariés toujours à la pointe des évolutions d’un métiers, mais aussi de les faire évoluer.

Vous pouvez également prendre les devants et vous formez grâce à votre compte personnel de formation.

Ensuite, la technologie vient à votre rescousse. Vous pourrez trouver sur internet pléthore de mooc et de cours en ligne, payants ou gratuits.

Enfin, il vous reste la bonne vieille méthode, mais oh combien efficace des livres.

Vous pourrez ainsi développer à votre rythme ces trois principes de la réussite professionnelle que sont le savoir-faire, le faire-savoir et le savoir-être.

C’est vous qui êtes acteur de votre vie professionnelle, c’est à vous de faire le nécessaire pour qu’elle soit une réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *